Variante

Savés que j'apiel Beghinage?

 

 

Source:
Berlin, Staatsbibliothek, Hamilton 191  
Incipit:
Savés que j'apiel Beghinage?  
Titre:
pas de titre
Dis de l'ame (Langfors) (titre donné par la postérité)
Remarque: Le texte suit deux poèmes dans la meme forme ("Douls Jhesucris, je vieng a vous", "Pour moustrer que dieus s'esbanie"); il est possible que les trois constituent un seul texte de trois chapitres.  
Édition:
E. Bechmann: Drei dits de l'ame aus der Handschrift Ms. Gall. Oct. 28 der Königlichen Bibliothek zu Berlin, ZrPh 13, pp. 35-84. 72-78  
Bibliographie:
 
Emplacement dans le manuscrit:
folio 131v-138r  
Contexte:
 
Le texte précédent (est):
fait partie de notre répertoire  
Le texte suivant (est):
n'est pas  
 
 
 
 
 
Remarque:  
Rubrique
(pas de rubrique)
(Amen)
 
Concordance avec les répertoires:
Naetebus: XXXVI,2
Långfors: 363
 
Auteur:
texte anonyme
 
Auteurs secondaires:
 
Versification:
(texte entièrement en vers)
(poème strophique)
(poème isostrophique)  
Nombre des strophes:
21  
Remarque:
 
Mètre:
poème bâti de strophes isométriques



 
Formules de rime, structure syllabique:
abstraction 8aabaabbbabba
Réalisation, s'il y a divergences  
Timbres des rimes:
1 -age, -ion
2 -is, -oie
3 -ain, -is
 
« Gonisme » du poème:
poème hétérogonique sans contraintes
Proportion des timbres de rimes féminines / masculines
F: 30%, M: 70%
Remarque:  
Modèles – Sources – Imitations:
  Sources Imitations
modèle littéraire
modèle métrique
modèle mélodique
Rapport intertextuel - Partage 11 strophes (10 à 20 avec "Amour ne crient mort ne tourment" qui a encore 4 strophes supplémentaires à la fin du texte. - Partage 11 strophes (10 à 20 avec "Amour ne crient mort ne tourment" qui a encore 4 strophes supplémentaires à la fin du texte.
 
Musique:
texte probablement non-chanté  
Datation:
daté au niveau du manuscrit: vers 1300
datation proposée par la postérité: entre 1250 - 1300
 
Genre litteraire:
vers, orison (noms de genre intérieurs)
 
Niveau du texte:
partie d'un recueil  
PUBLIC:
 
Fonction:
fonction religieuse / dévotionnelle  
Usage:
usage privé  
Caractère Thématique:
religieux
 
 
 
Outils rhétoriques significatifs:
prière: Au Saint Esprit
 
 
 
Mise en page:
texte écrit par vers  
Langue:
texte en ancien français  
Le dialecte spécifique du texte:
wallon  




© 2009-2011 Seláf Levente