Variante

Royne de pitié, Marie

 

 

Source:
Paris, BNF fr. 12483  
Incipit:
Royne de pitié, Marie  
Titre:
Li diz des proprieteiz Notre Dame (titre donné par la rubrique)
 
Édition:
Tauno F. Mustanoja: Les neuf joies Nostre Dame, Annales Academiae Scientiarum Fennicae, Ser. B, Tome 73,4, Helsinki, 1952.  
Bibliographie:
 
Emplacement dans le manuscrit:
folio 99b-101  
Contexte:
 
Le texte précédent (est):
 
Le texte suivant (est):
 
 
 
 
 
 
Remarque: C'est le Rosarius, l'introduction est la suivante: Un clers qui plains est de bon vent Ainsi la saluoit souvent.  
Rubrique
 
Concordance avec les répertoires:
Naetebus: LXXIII,6
Långfors: 347
 
Auteur:
texte anonyme
g (attribution par la postérité)
Rutebeuf (attribution par la tradition philologique)
 
Auteurs secondaires:
un clerc (texte créé / chanté / interprété par quelqu'un selon la fiction de l'oeuvre)
 
Versification:
(texte entièrement en vers)
(poème strophique)
Dernière strophe de 14 vers. (poème isostrophique)  
Nombre des strophes:
26  
Remarque:
Dernière strophe de 14 vers.  
Mètre:
poème bâti de strophes isométriques



 
Formules de rime, structure syllabique:
abstraction 8abababab
Réalisation, s'il y a divergences  
Timbres des rimes:
1 -ie, -ere
2 -ie, -ere
3 -onde, - ance
4 -onde, -ance
5 -ée, -ay
6 -ée, -ay
7 -eir, -age
8 -eir, -age
9 -ine, -oire
10 -ine, -oire
 
« Gonisme » du poème:
poème hétérogonique avec contraintes
Proportion des timbres de rimes féminines / masculines
F: %, M: %
Remarque:  
Modèles – Sources – Imitations:
  Sources Imitations
modèle littéraire
modèle métrique
modèle mélodique
Rapport intertextuel  
Musique:
texte qui se désigne chanson ou contient d'autres références au fait d'avoir été chanté  
Datation:
daté au niveau du manuscrit: avant 1350
datable par les caractéristiques linguistiques du poe`me: entre 1250 - 1270
 
Genre litteraire:
salut (noms de genre intérieurs)
 
Niveau du texte:
partie d'un ensemble plus grand (p. ex. les insertions lyriques)  
PUBLIC:
 
Fonction:
fonction religieuse / dévotionnelle  
Usage:
usage privé  
Caractère Thématique:
religieux
 
 
 
Outils rhétoriques significatifs:
diverses contraintes d'organisation hyperstrophique: coblas doblas, les trois dernières ternas (plus exactement la dernière strophe est de circa 14 vers dans plusieurs manuscrits). Coblas capdenales fréquentes (2, 3, 6, 10, 11, 13, 14,
prière: A la Vierge
rimes riches: 
rimes étymologiques / dérivées / grammaticales: 
rimes homonymes: 
 
 
 
Mise en page:
 
Langue:
texte en ancien français  
Le dialecte spécifique du texte:
 




© 2009-2011 Seláf Levente